CAROLINE SAINT-LU Design graphique   l   graphic designcaroline.saintlu@gmail.com

Flag
-
Le graphisme des drapeaux
Projet de diplôme

Projet d’édition d’un ouvrage de 15 x 10 x 5 cm dans le cadre du master Design de l’École Normale supérieure de Cachan – 2008.
La démarche de ce projet consiste à analyser les règles et codes graphiques des drapeaux nationaux afin de mettre en évidence le système visuel universel auquel ils appartiennent.
-
Sur quoi repose l’identité visuelle d’un état et comment se construit-elle ?
Dans quelle mesure les éléments graphiques d’un drapeau reflètent-ils les aspirations, la culture d’un pays et délivrent-ils un message ?
Peut-on inventer une “charte graphique” des représentations étatiques ?
-
Le projet FLAG ! se présente sous la forme d’un livre-objet pédagogique proposant de répondre à ces questions en 3 temps en révélant les clés du langage vexillologique.
Le principe de la double couverture reprend à la fois la matière et le système de fermeture des housses à drapeaux, respectivement du simili cuir et un système de renfermement sur soi par rabats et boutons pression (couverture réalisée en collaboration avec Éloïse Baille).
Typographies : Couverture : Chaumont, de l’Atelier Chévara / Titres : Lubalin / Texte courant : Skopex

-


Les posters
Le livre contient 5 posters qui rendent compte chacun d’une étude quantitative sur les drapeaux. Chaque poster présente une trame d’arrière-plan différente correspondant à un langage particulier. L’héraldique (science des blasons et armoiries) possède un lien de parenté très fort avec la vexillologie (science des drapeaux). Au Moyen-Âge, des officiers publics appelés hérauts d’armes étaient chargés de répertorier les blasons des familles, et de redessiner celles-ci. La couleur n’étant pas encore utilisée à l’époque, les hérauts remplissaient leurs dessins en un langage bien précis pour représenter les couleurs :
Des petits pois pour représenter le jaune,
Des hachures verticales pour représenter le rouge,

Des petits pois alternés avec des hachures verticales pour représenter le orange, etc.

Couvertures alternatives en série
Parallèlement au projet final confectionné, plusieurs couvertures alternatives ont été expérimentées. Tout en conservant le principe de couverture “Janus”, ces déclinaisons testent des matières et visuels différents. La démarche a consisté à découper dans de vrais drapeaux de tous pays pour en recouvrir des exemplaires produits en plus.

Making-of : technique de reliure artisanale aux “traits de scie”.


Impression : Copygraf – Paris / Ensa Dijon
Reliure : Jean Mathiaut / Caroline Saint-Lu / Éloise Baïlle, ancienne élève de l’école Estienne
Couverture pour la version aboutie : Éloise Baïlle
Prises de vues © Jean Mathiaut + Félix Bulcourt + Caroline Saint-Lu


Les commentaires sont fermés.